Recommandé, 2019

Choix De L'Éditeur

Prise de poids au début de l'âge adulte liée à des risques pour la santé plus tard dans la vie
Pourquoi mon urine est-elle chaude?
Manger des fruits et des légumes peut réduire le risque de stress des femmes

Tout ce que vous devez savoir sur les nodules pulmonaires

Un nodule pulmonaire est une petite croissance sur le poumon. Pour être considéré comme un nodule pulmonaire, la croissance doit généralement être inférieure à 3 centimètres.

Les nodules pulmonaires sont considérés comme non cancéreux ou cancéreux. Un nodule non cancéreux est appelé bénin et un nodule pulmonaire cancéreux est appelé malin.

Les excroissances supérieures à 3 centimètres sont généralement appelées masses pulmonaires et ont généralement un risque plus élevé d'être cancéreuses.

Les causes


Une petite croissance sur le poumon s'appelle un nodule pulmonaire. Ils sont très fréquents et peuvent souvent être bénins.

Bien qu'il puisse être effrayant pour un individu de se faire dire que son poumon se développe, un nodule pulmonaire n'indique pas toujours un cancer du poumon.

Les nodules pulmonaires sont très fréquents. Selon l'American Thoracic Society, jusqu'à 50% des scanners d'imagerie thoracique chez l'adulte présentent des nodules pulmonaires. La bonne nouvelle est que moins de 5% des nodules pulmonaires finissent par être un cancer.

Les nodules pulmonaires non cancéreux peuvent avoir diverses causes, notamment:

  • Infection: Les infections, telles que la tuberculose, peuvent provoquer une inflammation. Un groupe de cellules appelé granulome peut se former autour de la zone enflammée dans les poumons.
  • Inflammation non infectieuse: Une inflammation non liée à une infection peut également se développer dans les poumons. Par exemple, la polyarthrite rhumatoïde peut entraîner une inflammation des poumons qui se traduit par un nodule.
  • Tumeurs non cancéreuses: Des excroissances non cancéreuses, telles qu'un fibrome, une croissance bénigne du tissu conjonctif, peuvent également se développer dans les poumons.

Bien que la plupart des nodules pulmonaires ne soient pas des cancers, certains se révèlent malins.

Certains facteurs de risque qui augmentent les chances qu'un nodule pulmonaire soit associé au cancer. Par exemple, une personne ayant des antécédents de tabagisme, âgée de plus de 60 ans ou ayant des antécédents familiaux de cancer présente un risque plus élevé de nodule.

Les nodules pulmonaires plus gros sont également plus susceptibles d'être cancéreux.


Un scanner peut être réalisé après une radiographie initiale pour fournir une image plus détaillée d'un nodule pulmonaire.

Un nodule pulmonaire apparaît généralement sur une radiographie thoracique ou un scanner réalisé sur une personne présentant les symptômes d'une maladie respiratoire.

Le nodule apparaîtra comme un point ou une ombre sur la radiographie. Si le nodule a été trouvé sur une radiographie pulmonaire, un scanner peut également être effectué. Ce test peut fournir des images plus détaillées qu'une radiographie.

Après la découverte d'un nodule pulmonaire, le médecin examinera sa taille, sa forme et son apparence générale. Certaines caractéristiques peuvent suggérer que le nodule est plus susceptible d'être cancéreux. Par exemple, plus une croissance est importante, plus il est probable qu'il s'agisse d'un cancer.

L'emplacement du nodule, ainsi que sa forme et sa taille, peuvent également augmenter les risques de cancer. Le médecin examinera également les antécédents médicaux de la personne, y compris les antécédents de tabagisme, pour évaluer les risques de croissance cancéreuse.

Biopsie

Si les facteurs de risque de cancer du poumon d'une personne sont faibles et que les caractéristiques du nodule suggèrent une faible probabilité de cancer, une biopsie peut causer plus de tort que de mal. Un petit nodule pulmonaire peut être difficile à biopsier et comporte des risques, tels que des saignements ou un poumon affaissé.

Lorsque les caractéristiques du nodule suggèrent qu'il peut être cancéreux, une biopsie peut être recommandée. Une biopsie consiste à retirer une petite quantité de tissu du nodule. Le tissu peut être obtenu par biopsie à l'aiguille ou par bronchoscopie.

Bronchoscopie

Une bronchoscopie consiste à insérer un mince tube dans le poumon par la bouche ou le nez et dans la trachée. Le tube a une petite caméra, ce qui permet au médecin de visualiser le nodule. Des outils spéciaux sont ensuite utilisés pour obtenir un échantillon de tissu.


Un professionnel de la santé sera en mesure de vous conseiller sur la meilleure action à prendre pour les nodules non cancéreux et cancéreux, car les traitements varieront.

Si le nodule a des caractéristiques suggérant un faible risque de cancer, le médecin peut vous recommander d’attendre. Le nodule peut être surveillé plusieurs fois par tomodensitométrie afin de détecter tout changement.

Certains médecins peuvent suggérer des tomodensitogrammes à intervalles réguliers pendant quelques années pour s'assurer que la taille du nodule n'augmente pas. Le médecin déterminera la fréquence à laquelle effectuer une analyse de suivi en fonction de divers facteurs, tels que le risque de cancer et la taille du nodule.

Si le nodule pulmonaire ne change pas au bout de 2 ans environ, il est peu probable qu'il s'agisse d'un cancer et une imagerie supplémentaire peut ne pas être nécessaire.

Si un nodule pulmonaire est dû à une infection active, le traitement est basé sur l'affection identifiée. Par exemple, si le nodule est dû à la tuberculose, le traitement de l’infection sera lancé.

Traitement pour un nodule cancéreux

Lorsqu'un nodule pulmonaire est un cancer, il est le plus souvent causé par un cancer du poumon, un lymphome ou un cancer qui s'est propagé au poumon à partir d'un autre organe. S'il est déterminé par une biopsie que le nodule est cancéreux, les options de traitement peuvent varier en fonction du type et du stade du cancer.

Dans certains cas, lorsqu'un nodule pulmonaire est identifié comme cancéreux, il peut être retiré par une intervention chirurgicale appelée thoracotomie. La procédure consiste à faire une entaille à travers la paroi thoracique dans le poumon pour retirer le nodule.

Un traitement supplémentaire pour les nodules pulmonaires cancéreux peut inclure une chimiothérapie, une radiothérapie et des procédures chirurgicales supplémentaires.

Prévention et perspectives

Les perspectives pour les personnes atteintes d'un nodule pulmonaire cancéreux varient en fonction du stade de la maladie. Dans de nombreux cas, si le cancer du poumon est détecté tôt, les perspectives à long terme sont bonnes.

Les nodules pulmonaires non cancéreux ont de bonnes perspectives et n'entraînent généralement pas de complications.

Selon la cause, il peut ne pas être possible d'empêcher l'apparition de nodules pulmonaires. Une personne peut toutefois réduire le risque de développer un nodule pulmonaire en raison d'un cancer du poumon.

Le tabagisme est l’un des principaux facteurs de risque de cancer du poumon. Selon l'American Lung Association, le tabagisme est la principale cause de cancer du poumon chez les femmes et les hommes. En fait, environ 90% des cas de cancer du poumon sont associés au tabagisme. Par conséquent, cesser de fumer peut aider à réduire le risque de nodules pulmonaires.

Catégories Populaires

Top